Alkassoum Maiga veut résoudre de « façon radicale », la question de l’offre en infrastructure, une des difficultés principales que connait l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo. Il l’a fait savoir ce matin lors de la réception de trois bâtiments de type R+2.

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation a procédé à la réception de trois bâtiments tous de type R+2 au profit de l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo obtenus sur financement du budget de l’Etat gestion 2013 à hauteur de 5 milliards 326 millions de francs CFA. Ce sont un bâtiment abritant des salles (18) de cours et ayant une capacité d’accueil de 2 136 étudiants, avec en plus 23 bureaux. Le second bâtiment abrite 21 laboratoires et 4 salles de préparation pour les étudiants de trois Unités de formation et de recherche (UFR) en Sciences de la vie et de la terre (SVT), Sciences exactes et appliquées (SEA) et Sciences de la santé (SDS).

 

Les 21 laboratoires peuvent accueillir environ 1 172 étudiants. Le troisième bâtiment pédagogique est destiné aux doctorants. Il a une capacité d’accueil de 710 étudiants, en plus de 46 bureaux et 06 salles servant de bibliothèques et un ensemble d’autres servants de magasins. « Les travaux ont été exécutés depuis 2013 essentiellement sur budget national et l’ensemble de ces trois bâtiments équipés, nous avons pratiquement 5 milliards de F CFA de mobilisation de ressources », a indiqué  Jean Urbain Korsaga, responsable de AGM développement, maître d’ouvrage délégué de ces bâtiments.

Le ministre Maiga s’est décrit comme étant « l’homme le plus heureux » du jour mais s’est senti en même temps interpellé par le manque d’infrastructures au niveau des universités publiques qui est « la principale difficulté » à ce jour de Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo. Il a laissé entendre que ce qui reste à faire, « c’est de poursuivre les efforts pour que dans un avenir proche, on puisse résoudre de façon radicale cette préoccupation qui fait que nos universités peinent à partir dans le cycle académique normal ».

 

Une observation que partage le directeur de cabinet du Président du Faso. Pour Seydou Zagré, il n’y a nul doute que « les étudiants, c’est la relève » et donc qu’« il est important que tous les soins soient mis pour faciliter et améliorer leur formation ». Certaines salles et laboratoires ne sont pas encore équipés. Selon lui, l’équipement est en cours. Hormis, ce qui ne peut être obtenu « localement ici ».

Pour Rabiou Cissé, président de l’Université, il n’y a nul doute que ces bâtiments vont contribuer à augmenter la capacité d’accueil. Ce qui devrait permettre de faire une « programmation intensive », car dit-il, il n’est pas rare de voir à l’UO I qu’un enseignant soit disponible, des étudiants disponibles mais avec un manque de salle. Tout ceci, résume-t-il, leur permettra de résorber le retard académique qui est une des principales préoccupations du moment.

Un bâtiment pour abriter les écoles doctorales

Si « l’université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo est très bien classée en Afrique subsaharienne », explique son président, c’est en raison « des travaux de recherche remarquables »  qui y sont menés par les étudiants.   Il s’est dit « ravi » de voir que les doctorants auront des laboratoires, et des bureaux pour accompagner la recherche au Burkina Faso pour le bien-être de la population.

Oui KOETA                                                               

 

Burkina24

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

SAVANE LIVES

SAVANE METEO

Clear

27°C

Ouagadougou

Clear
Humidity: 65%
Wind: SSW at 28.97 km/h
Wednesday
Thunderstorms
26°C / 34°C
Thursday
Thunderstorms
26°C / 35°C
Friday
Thunderstorms
26°C / 36°C
Saturday
Thunderstorms
25°C / 36°C
Aller au haut