- A LA UNE, Politique

Célébration du centenaire de la création de la Haute Volta : le ministre d’Etat, Siméon Sawadogo donne des précisons

Dans le cadre de la célébration du centenaire de la création de la Haute Volta, actuel Burkina Faso, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, a animé une conférence de presse, le vendredi 1er mars 2019 à Ouagadougou. Il avait à ses côtés la ministre déléguée chargée de la Décentralisation et de la Cohésion Sociale, Madiara Sagnon/Tou et le ministre en charge de la communication, Remis Fulgance Dandjinou.

Siméon Sawadogo

1er mars 1919 – 1er mars 2019, voilà 100 ans que la république de Haute-Volta, a été portée dans les fonts baptismaux par décret de l’Etat français du 1er mars 1919. Signé le 10 mars de la même année, le décret a été publié dans le Journal Officiel no 768 de l’Afrique occidentale française le 20 mai et promulgué le 5 juillet. Le ministre d’Etat dira que la création de la Haute-Volta s’est faite autant dans la douleur de l’engendrement de l’après-guerre et que dans la poursuite d’objectifs politico-administratives et économiques pour la puissance colonisatrice. Certes, la délimitation territoriale a entrainé la séparation de certains groupes sociaux mais, elle a promu « des valeurs sociales à magnifier et à impulser, telles que l’ardeur au travail et la détermination des peuples à se forger une communauté de destin en dépit de la diversité culturelle ». Pour le ministre d’Etat, le devoir de mémoire consubstantiel à cette célébration, oblige un temps d’arrêt pour une introspection profonde afin de mieux appréhender l’avenir avec des repères sûrs. Répondant à la question sur les aspects culturels de la célébration, le ministre Remis Dandjinou puis le professeur Magloire Somé, ont souligné le caractère important que revêt la culture justifiant que « durant la célébration, des cours d’histoire seront donnés dans les écoles et les universités du Burkina et traduites dans les langues locales pour permettre aux populations de connaitre le passé « . Notons que les activités commémoratives des cent ans de la création de la Haute volta vont se dérouler sur l’ensemble du territoire sur la période du 1er mars au 11 novembre 2019. Il s’agira entre autres de : l’organisation d’un colloque international avec d’éminents conférenciers venus de divers pays du monde ; de conférences régionales sur l’histoire, la culture, les langues et les potentialités économiques de chaque région ; l’élaboration d’un cours sur l’histoire du Burkina Faso qui sera lu et enseigné dans toutes les écoles ; de l’organisation d’une campagne de sensibilisation sur le vivre-ensemble, le civisme et le patriotisme ; de la pose de la 1re pierre de la stèle du centenaire ; de l’organisation d’activités sportives.

Direction de la communication et de la presse ministérielle

About Omar COMPAORE

Read All Posts By Omar COMPAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *