- A LA UNE, Société

Menaces terroristes et de représailles sur les Peuhls au Centre-sud : le maire de Bindé dément

Ceci est un démenti apporté par le maire de la commune de Bindé dans la région du Centre-sud suite à une déclaration dite du Collectif contre l’Impunité et la Stigmatisation des Communautés (CISC) faisant état des menaces terroristes et de représailles programmées sur les Peulhs. Lisez plutôt !

Il m’a été donné de constater des informations circulant sur les réseaux sociaux faisant état:
-primo d’une menace terroriste dans la commune de Bindé
-secondo d’une menace contre la communauté peulh.
Je viens par la présente démentir formellement cela. Il n’en est rien de tout ça dans la commune. Bien vrai qu’il y a eu des écrits en arabe deposés dans des etablissements scolaires. Cela est une fausse alerte comme ce qui s’est passé dans des villes telles que Kombissiri, Tenkodogo et bien d’autres du pays. Pour cela depuis le jeudi 31 janvier 2019, des enquêtes sont en cours pour démasquer les commanditaires.
Je condamne avec la dernière énergie ces genres de publications véhiculées qui incitent à la haine ET qui troublent la quiétude de la population. Je tiens à rassurer l’opinion publique que la commune de Bindé se porte très bien.
J’invite donc les lanceurs d’alerte et ceux qui partagent les informations via les réseaux sociaux à mieux s’ informer avant de publier quoi que ce soit au risque de provoquer la détérioration de notre climat social. Je demande également aux plus
hautes autorités à prendre des mesures fortes pour sanctionner ces individus véhiculant ces genres de messages.
Comme vous le savez il y’ait des hommes qui sont animés de mauvaise foi. Ils profitent de ces occasions pour commettre des forfaits et on s’accusera mutuellement pour dire après qu’on s’attendait à cela.
Vive la cohésion entre populations de la commune de Bindé !
Vive la commune de Bindé.
Que le Bon Dieu nous éloigne des esprits maléfiques.
Vive les FDS.
Vive le Burkina Faso.

Maire de Bindé

Firmèn Conombo

About Omar COMPAORE

Read All Posts By Omar COMPAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *