- A LA UNE, Politique

Insécurité : Le ministre des transports Vincent Dabilgou appelle toute la classe politique à faire front commun contre le terrorisme

 Dans cette interview que le ministre en charge des transports accorde à savane Média , il dresse un bilan de gestion de son département, annonce des projets pour le secteur des transports et se prononce également sur la situation sécuritaire du pays.

Savane médias: Quel est l’état des lieux dans votre département?

Vincent Dabilgou (VD): Nous saluons la vision du chef de l’état et pour avoir compris que le transit est important dans notre pays .Nous saluons cette maturité du président Kabore pour avoir créer un ministère des transports , de la mobilité urbaine et de la sécurité routière. Lorsque je suis arrivé , je me suis attaqué à la mobilité urbaine par ce qu’elle représente des nouveaux défis.J’ai appuyé les communes dans ce sens .Toutes les communes urbaines doivent pouvoir prendre des arrêtés municipaux pour faire en sorte que le trafic soit mieux organiser pour permettre que les poids lourds et camions aient des heures de trafic. Nous allons créer en 2019 les autorités organisatrices des transports urbaines dans chaque ville .Ce sont les maires qui seront président de ces autorités .Ils auront la charge de veuillez à une meilleure organisation de la mobilité urbaine .Cela va augmenter le budget des communes .

Savane médias: Quel sont vos défis pour 2019 ?

VD: Nous allons accélérer le processus de construction des rails entre le Burkina Faso et le Ghana .Nous avons recruté 12 grandes entreprises qui sont prêt à nous accompagner dans le domaine des transport , nous allons en 2019 créer une faîtière qui rassemble tout les syndicats du secteur routier puisque ce secteur est mal organiser. Nous allons le réorganiser pour éviter les tensions qu’on a traversé en 2018, ce qui nous permettra d’organiser le fret. Notre approvisionnement dépend de notre capacité à organiser le transport de nos marchandises .Nous allons aussi organiser la mobilité à travers le projet de mobilité « grand ouaga  » inspiré par le chef de l’État . Il est question de faire en sorte que des centaines de bus modernes soient disponible avec tout le confort pour les burkinabé dans le cadre du PNDES .

Savane médias: En tant que président du NTD , quel regard portez vous à l’actualité nationale marqué par des attaques terroriste récurrente ?

VD: J’avoue que j’ai eu du mal avec l’attaque qui nous a fait perdre une dizaine de gendarmes .Il y a un problème de sécurité et de maîtrise de notre souveraineté territoriale. C’est un enjeux important. C’est pourquoi je lance un appel à toute la classe politique à savoir que les fondamentaux d’un pays c’est sont territoire et sa sécurité et c’est ça qui doit être notre cible et qui doit nous rassembler .Nous appelons le chef de l’état à tenir compte du contexte dans une synergie d’action de tout les burkinabé .

Savane médias: Il y a des divergences à la CENI sur le système des préparatifs des élections en 2020 à adopter. Qu’avez vous à dire à ce sujet ?

Les élections de 2020 seront du jamais connu car le fichier électoral va connaître 1 million et demi de plus .Il sera utile alors d’intégrer les nouveaux outils de communication pour permettre aux burkinabé de participer massivement .Je demande à ce que l’ensemble de la classe politique accepte la proposition de la CENI qui est de permettre que les burkinabé de l’intérieur atteignent 6 millions pour voter.

Journaliste: Charles BAKO

About Denise COULIBALY

Read All Posts By Denise COULIBALY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *