- A LA UNE, Politique

Situation nationale: le MPC de Drissa Nogo annonce que Yacouba Isaac Zida sera président du Faso

Drissa Nogo et ses camarades du Mouvement des Peuples Citoyens (MPC), dernier né dans l’univers des osc, sont à leur première sortie médiatique en ce mercredi 14 novembre 2018. 03 points étaient au menu de cette conférence de presse: Yacouba Isaac Zida à nouveau président du Faso, retour du clanisme et du copinage dans la gestion du pouvoir D’État actuel et causes de la recrudescence de l’insécurité depuis l’avènement du MPP au pouvoir.

Tout en faisant l’éloge de l’ancien premier ministre de la Transition, pour avoir conduit cette transition à bon port malgré les multiples difficultés, Drissa Nogo, coordonnateur national du MPC a présenté Yacouba Isaac Zida comme le martyr du MPP. Pour le mouvement, le temps donnera raison à l’homme :« Se fiant donc au verdict du temps, le Mouvement des Peuples Citoyens en vient à déduire fort heureusement que Yacouba Isaac Zida sera le nouveau président du Faso bientôt. D’ailleurs, si monsieur Blaise Compaoré peut entrer au Burkina, c’est que Yacouba Isaac Zida aussi peut y entrer ».

Pour le clanisme et le copinage dans la gestion du pouvoir MPP, le MPC se fit aux nominations de conseillers spéciaux à la présidence du Faso et à la primature. Selon le mouvement, par la voix de Drissa Nogo, :« dès le lendemain de l’élection de monsier Roch Kaboré , certaines personnalités fantômes alors claquemurées dans leurs bunkers douillets et climatisés ont été brusquement nommés ministres et conseillers spéciaux à la présidence du Faso ! exemple : Thierry Hot, Chériff Sy… Admis à la retraite, Monsieur Toé (Léon Paul Toé du MUH) a déposé ses baluchons au premier ministère où une dizaine de conseillers dits spéciaux aux noms singuliers entourent Monsieur Paul Kaba Thiéba. ».

Le mouvement des Peuples Citoyens, le régime MPP gagnerait à s’allier les compétenses du Colonel Auguste Denise Barry pour venir à bout du terrorisme. La mauvaise gestion des hommes compétents de l’armée serait la cause de la recrudescence de l’insécurité. Pour le MPC, : « Le Burkina a dilué son renseignement dans les égos de personnes dont l’expertise est curiesement apparue après la chute du régime de monsieur Blaise Compaoré. Aujourd’hui pour gagner une guerre, il faut gagner le renseignement ! Enivré par les flagorneries de son entourage, le président Roch Kaboré a fait humilier par deux fois Auguste Denise Barry dont la réputation en matière de renseignement demblait troubler le sommeil de nos gouvernants. ».

Pour finir, le mouvement a demandé la libération de Safiatou Lopez ainsi que Djibrill Bassolé qui est emprisonné pourtant que le président de l’Assemblée Nationale de la Côte d’Ivoire a déclaré que ce problème est réglé par la voie diplomatique.

 

About Denise COULIBALY

Read All Posts By Denise COULIBALY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *