- Société

Première célébration de la journée Africaine de la jeunesse au Burkina Faso: c’est à Dori qu’elle est célébrée avec en toile de fond, l’extrémisme violent

 

L’Afrique entier célèbre chaque 1er novembre de l’année, sa jeunesse. Pour cette 12ème édition, la jeunesse Africaine est interpellée sur le phénomène de la corruption à travers le thème « Faire entendre la voix des jeunes dans la lutte contre la corruption en Afrique ».

Au Burkina Faso, c’est l’Action Jeunesse/UEMOA (AJ/UEMOA)  qui s’est engagée à ce que cette journée ne passe pas inaperçue. Alors, elle a initié une série de rencontres avec les leaders des associations de jeunes du pays.

Ainsi, pour cette première célébration, l’AJ/UEMOA a réuni ce mardi 06 novembre 2018, les leaders des différentes Associations des jeunes de la Région du Sahel pour réfléchir sur la problématique du  » leadership des jeunes dans la transition démocratique intégrant la variable extrémisme violant ». Une rencontre ouverte par le Haut Commissaire de la province de Sanofi, chef lieu Dori.

Après Dori, les membres de l’AJ/UEMOA iront à la rencontre d’autres leaders d’association de jeunes dans les régions de la Boucle du Mouhoun, de l’Est et des Hauts-Bassins (Dédougou, Fada et Bobo-Dioulasso).

La journée Africaine de la jeunesse , instituée depuis 2006 par l’Union Africaine a pour objectif  de faire la promotion accrue et la reconnaissance des jeunes comme action clé du changement et de la promotion de paix sur le Continent.

About Denise COULIBALY

Read All Posts By Denise COULIBALY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *