- A LA UNE, Politique

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a accueilli dans la matinée du vendredi 5 octobre, son homologue du Ghana Nana Akufo-Addo venu participer au Rebranding Africa Forum.

En tout cas, c’est une affirmation dans certains cercles restreints et crédibles. Le ministre de la défense (dont le limogeage a été réclamé avec son collègue de la sécurité par l’opposition lors de sa marche-meeting le 29 septembre dernier) serait en train de faire ses valises pour quitter le navire gouvernemental.

« Face à la pression de l’opposition et des PTF (Partenaires techniques et financiers, ndlr), le Président du Faso a finalement décidé de remercier son ministre de la défense Jean-Claude Bouda », apprend-on ce vendredi, d’une source proche de la présidence du Faso.

Selon elle, le patron de la défense a accepté de lâcher le département, mais avec des conditions. D’abord, que le président du Faso, Roch Kaboré, le maintienne à son poste jusqu’au 11 décembre prochain où aura lieu la 58ème fête de l’indépendance dans son Manga natal. Il aurait expliqué au Chef de l’État que, l’enlever maintenant sera une humiliation pour lui. L’autre condition, c’est qu’il ne soit pas nommé ambassadeur, mais plutôt comme directeur général de la LONAB (Loterie nationale du Burkina), l’actuel directeur général prendrait sa retraite en cette fin d’année.

Le président du Faso a-t-il accédé à ces préalables ou d’autres pistes seraient-elles en prospection pour répondre à ce que certains observateurs qualifient de  » urgence » ?

Suite à la publication de l’article, l’intéressé, le ministre Jean-Claude Bouda, a réagi en indiquant qu’il n’a jamais été question de son départ du gouvernement, à plus forte raison de son opposition à une telle décision.
Wait and see donc…!

Source : Lefaso.net

About Omar COMPAORE

Read All Posts By Omar COMPAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *