- A LA UNE, Société

AN 4 du crash du vol AH5017 de air Algérie: le Burkina Faso perpétue la mémoire des disparus en érigeant une stèle

Les 116 victimes du crash du vol AH5017 de Air Algérie ont désormais une sépulture à Ouagadougou. Partis de Ouagadougou,dans la matinée du 24 juillet 2014 pour  un escale l’aéroport d’Alger – Houari Boumédiène, les 116 passagers finiront leur voyage dans le désert Malien.

La stèle, érigée pour perpétuer leur mémoire, est composée d’un livre saint (tenu par une colombe) dans lequel est inscrit les noms des 116 victimes.

Les autorités Burkinabè, avec à leur tête le président du Faso, étaient aux côtés des familles des victimes pour déposer des gerbes de fleurs, une manière de rendre hommage à ces infortunés du vol AH5017 du 24 juillet 2014.

Le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité, Vincent Dabilgou, a traduit la compassion et le soutien du Burkina Faso à toutes les familles endeuillées par ce crash :« Au nom du gouvernement, au nom du peuple Burkinabè tout entier, je prends la parole pour témoigner aux différentes familles, toutes les familles éplorées, toute la compassion de la nation entière pour ces disparitions brutales qui nous ont affectés et qui hélas continuent de nous éprouver. Les accidents aériens sont de plus en plus rares et quand ils surviennent ils peuvent être terribles comme l’a été celui du 24 juillet 2014. »

Cette cérémonie d’inauguration a connu un goût amer avec les parents des victimes qui ont déploré le traitement du dossier d’indemnisation des familles Burkinabè qui ont perdu un membre dans ce vol du 24 juillet 2014.  Depuis chacun défends sa chapelle comme nous l’explique Christophe Sandwidi: « Ça nous donne du réconfort avec cette cérémonie. Le président du Faso a présidé personnellement cette cérémonie, vraiment nous sommes très reconnaissants à nos autorités ; cela nous honore, cela nous fortifie. Je profite de votre micro pour demander à Mr le directeur général de Air Algérie, pour demander aux assureurs de air Algérie de tout mettre en œuvre pour résoudre ce problème indemnisation des familles. Moi personnellement j’ai demandé une résolution à l’amiable, mais depuis 04 ans je n’ai rien perçu. Je parle à mon nom, mais je sais que je ne suis pas seul dans ce cas-là. ».

La colombe de la stèle pèse 09 tonnes et le livre 08 tonnes. Cette stèle, érigée à 215 millions, est l’oeuvre de l’architecte Thierry Compaoré. La stèle est située à la cité ANII , non loin de l’aéroport international de Ouagadougou.

 

About Denise COULIBALY

Read All Posts By Denise COULIBALY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *