- A LA UNE, Société

Insécurité: on en sait un peu plus sur le meurtre de l’assistant de police Stéphane Tiemtoré

La brigade de recherches et d’intervention du service régional de la police judiciaire de Ouagadougou a mis fin à la cavale une bande de présumés voleurs spécialisés dans les vols à main armé.

Le commissaire de police Honoré Kientéga, dans la déclaration liminaire, a expliqué que leur mode opératoire est qu’« ils ciblent les domiciles et les auberges où ils font irruption, tiennent en respect les occupants, procèdent aux fouilles et s’emparent de tous numéraires, armes et souvent des vélomoteurs. ».

Et le commissaire de poursuivre en indiquant que ce groupe a,à son compteur, plusieurs cas de vols enregistrés à Ouagadougou et ses périphériques.

Ceux qui sont tomber dans les filets des hommes du commissaire Kientéga sont au nombre de quatorze (14) dont 10 hommes et 04 femmes.

En plus des accusations de vols à main armé,  ces derniers sont poursuivis pour le meurtre de de l’assistant de police Stéphane Tiemtoré, agressé mortellement dans la nuit du 23 au 24 mai 2018  dans quartier sinyiri, de Ouagadougou.

De cette opération, la brigade de recherches et d’intervention du service régional de la police judiciaire de Ouagadougou a saisi huit (08) pistolets automatiques, soixante-deux (62) munitions, trois (03) cagoules, un véhicule de marque TOYOTA modèle HIGHLANDER, huit (08) vélomoteurs, quatre (04) téléviseurs et un appareil de musique.

Juste après la présentation  à la presse des présumés délinquants ce mardi 24 juillet 2018  au commissariat de Wemtenga, le groupe a immédiatement été conduit devant le parquet, pour une suite judiciaire.

About Denise COULIBALY

Read All Posts By Denise COULIBALY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *