- A LA UNE

Burkina: L’activiste Naïm Touré condamné à deux mois de prison ferme

Le tribunal de grande instance de Ouagadougou a condamné mardi l’activiste Naïm Touré à deux mois de prison ferme pour « incitation de troubles à l’ordre public » suite à une publication sur le réseau social Facebook. Deux des trois infractions retenues contre lui ont été déclarées non constituées. Il s’agit de celles relatives à la « participation à une entreprise de démoralisation des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) », et « proposition aux FDS de former un complot contre la sûreté de l’Etat ». Il a donc bénéficié de la relaxe sur ces deux accusations. Le 27 juin 2018, lors de l’ouverture de son procès, le procureur avait requis une peine d’emprisonnement ferme de 12 mois contre lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *